Gagner de l’argent facilement grâce à son site

Gagner de l'argent facilement grâce à son site

Ouh en voilà un titre bien racoleur qui va apporter plein de visites . J’aurais pu en effet appeler ça « Les manières les plus courantes pour monétiser un site web », mais j’avais envie d’une bonne accroche… hum remarquez on reste dans le vrai, monétiser un site permet de gagner de l’argent facilement, facilement quand on parle de quelques euros par mois. Ca sera par contre une peu plus difficile si vous souhaitez en vivre, mais là c’est un autre sujet.

Nous allons donc tenter de développer ici les principales façons de monétiser son site Web, chose qui devrait être utile à ceux qui débutent dans le sujet.

La régie publicitaire

Une régie publicitaire est une société chargée de vendre ou louer des espaces publicitaires sur un support en particulier, ou plusieurs types supports. Internet fait partie de ces supports, et dans notre cas, il s’agit simplement de dédier des emplacements publicitaires sur notre site. Citons comme régie publicitaire la plus connue, celle de Google, nommée Adsense. La régie publicitaire fait le lien entre les annonceurs (ceux qui souhaitent faire leur pub) et les éditeurs (ceux qui souhaitent afficher de la pub, comme vous et moi).

Les annonceurs paient la régie et fournissent des bannières et textes d’accroches dans différents formats. La régie se charge ensuite d’afficher ces publicités sur les espaces proposés par les éditeurs, qui se voient reverser une partie de la somme payées par les annonceurs.

En tant qu’éditeur, les montants versés se calculent de deux manières différentes. Certaine régies proposent les deux, ou un seul :

  • CPC : il s’agit du coût par clic. Lorsqu’un visiteur clique sur une publicité figurant sur votre site, votre compte est crédité. Les revenus pour un clic vont des quelques centimes à 1 euro en général. Ca peut être plus, mais c’est très rare.
  • CPM : il s’agit du coût pour mille affichages. Un affichage correspond à l’affichage d’une de vos page sur laquelle figure la bannière en question. Imaginons qu’un annonceur paie 50 euros pour 1000 affichages, vous recevrez donc 5 centimes par affichage.

Ce type de monétisation qu’est la régie publicitaire est ouvert à tous, quel que soit le trafic. Toutefois n’espérez pas obtenir de revenus intéressants sans avoir un traffic un minimum conséquent. Notons également que les revenus générés dépendent énormément de la thématique abordée. Un site généraliste aura par exemple besoin de beaucoup de visiteurs pour être rentable, alors qu’un site dit « de niche » rapportera plus facilement, les annonceurs étant moins nombreux.

Location d’espaces en direct avec l’annonceur

Cette méthode fonctionne comme une régie publicitaire, sauf que c’est vous qui traitez directement avec l’annonceur, sans passer par un intermédiaire. Avant de mettre ça en place, il faut donner confiance à l’annonceur : votre site doit être connu dans sa thématique, avoir beaucoup de visites, bref donner confiance à celui qui va y poser sa pub.

Le but est donc de disposer des espaces publicitaires sur votre site et de les louer à vos clients (les annonceurs). On voit parfois sur certains sites des espaces du type « Votre publicité ici pour xx euros par mois », c’est de ça dont il s’agit. Si votre site reçoit beaucoup de trafic, quelques annonceurs devraient se manifester d’eux même pour vous proposer l’affichage de leurs bannières. Rien ne vous empèche toutefois de contacter poliment certains sites professionnels qui pourraient être intéressés.

L’avantage de la publicité en direct, c’est qu’il n’y a pas d’intermédiaire qui se prend une marge au passage. Vous pouvez donc fixer des tarifs plus élevés que ce que vous rapporterait une régie, et proposer des prix plus bas aux annonceurs.

Ici vous pouvez facturer au CPC, au CPM ou encore au forfait sur la durée (xx euros par mois). Ce dernier est évidemment le plus simple à mettre en place sur un terme technique.

L’affiliation

L’affiliation est une sorte de partenariat entre un site marchand (l’affilieur) et votre site qui diffuse du contenu (l’affilié). L’un des affilieurs les plus connus est amazon qui vous permet de vendre ses produits sur votre site. Il existe également des plateformes d’affiliation qui, à la manière des régies publicitaires, sont l’intermédiaire entre le site marchand et l’affilié. L’affilieur vous fournit un code à insérer sur votre site, vous permettant d’afficher un catalogue de produits sous forme de boutique en ligne, ou de bannières menant vers des produits.

De nombreux affilieurs vous permettent de sélectionner les produits que vous souhaitez afficher, afin de correspondre à la thématique de votre site (et donc augmenter vos chances de vendre quelque chose). Vous ne gérez absolument aucune logistique, c’est l’affilieur qui gère les commandes, expédie les produits, s’occupe du SAV, etc.

Vous recevez ainsi une commission sur les ventes réalisées, qui peut être un pourcentage, un fixe, ou même un coût au clic selon le type de programme. En échange, l’affilieur bénéficie d’une porte supplémentaire à moindre frais pour vendre ses produits.

L’affiliation est donc un complément idéal à un site traitant d’une thématique particulière. Un site traitant de moto par exemple pourra facilement ouvrir une rubrique affiliée vendant des accessoires ou simplement des livres relatifs à la moto.

Quelques mots pour conclure

Si vous voulez arrondir correctement vos fins de mois, il va vous falloir beaucoup de trafic ! (ou alors beaucoup de sites !), et donc beaucoup de travail. Je le dis au cas où vous pensiez encore que vous pouvez être riche grâce à votre blog juste en croisant les bras.

Les revenus générés doivent être obligatoirement déclarés, dès le premier centime. Ces revenus sont des revenus professionnels que vous ne pouvez pas déclarer en tant que particulier. Pour commencer, regardez du coté du statut d’auto-entrepreneur, très simple à mettre en place, sans risque, et prévu pour pouvoir travailler pour un employeur en parallèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.