La checklist facile et efficace pour rédiger vos articles

checklist facile et efficace pour rédiger vos articles

Plus d’une fois j’ai évoqué l’importance de développer des contenus à diffuser auprès des utilisateurs et, dans un prochain article, nous verrons également comment le faire et sur quelles plateformes. Au lieu de cela, je dédie ce court article à un autre facteur que je considère important : le chemin logique sur la façon d’écrire un article ou, plus simplement, une liste de contrôle des choses que je fais dans ma routine afin de ne négliger aucun détail et de produire du matériel.  C’est toujours uniforme et aussi bien fini que possible, utile comme étape dans la réalisation de mon plan éditorial. Pourquoi ça ? Parce que le lecteur doit se voir offrir le meilleur contenu sous la forme la plus simple, la plus lisible et la plus agréable possible.

Vous souhaitez découvrir mon parcours ? Voici les étapes que je suis à chaque fois :

01 # Une idée précise de l’article à écrire

Quelle est l’idée principale de l’article? J’écris une première phrase qui me sert de canevas, pour éviter d’être trop générique et de me perdre au cours du discours dans des digressions inutiles et lourdes ;

 02 # La prémisse

Chaque article mérite une prémisse et chaque utilisateur mérite de le lire. A partir de ce dernier, l’utilisateur peut comprendre le sens de tout ce qui sera exposé dans l’article, surtout s’il est très étendu, et décider de le lire ou non. Ainsi, écrire une prémisse équivaut à donner au lecteur la possibilité d’évaluer l’action suivante en un temps très court ;

03 # Titres hiérarchiques

Pour améliorer la lisibilité de l’article, lorsque cela est possible, je divise le sujet en blocs distincts, en attribuant un titre à chacun (c’est exactement la procédure utilisée pour écrire l’article que vous lisez). Je peux également utiliser des sous-titres, selon la complexité et la longueur du contenu;

04 # Contenu étendu

Après avoir compilé la structure de mon article avec les concepts clés, je passe au développement du contenu étendu, transformant tous les concepts en un ou plusieurs paragraphes; dans cette phase je laisse libre cours à mon imagination mais toujours en essayant de me mettre à la place de qui pourrait lire mon contenu (est-ce compréhensible ce que j’ai écrit ? Ennuyeux ? Peut-on l’améliorer ?) ;

05 # Formatage du texte

Une phase à laquelle je prête beaucoup d’attention est la mise en forme du texte, dans laquelle j’essaie de donner une forme agréable à ce que j’ai écrit. Après avoir découpé les blocs de texte en paragraphes, je vérifie, à l’intérieur de chacun d’eux, que les concepts exprimés sont épuisés en phrases courtes. De la même manière j’essaie de ne pas dépasser la longueur des paragraphes en enveloppant les phrases les plus longues. Pour faciliter la lecture, j’introduis des parties en gras et d’autres en italique ;

 06 # Correction grammaticale, apostrophes, guillemets

Pour plus de commodité, je transfère le texte complet dans un programme d’édition, tel que Word ou similaire, afin d’effectuer une correction grammaticale rapide. En plus des erreurs de frappe courantes, on oublie souvent que l’utilisation de l’apostrophe pour accentuer les majuscules n’est pas correcte, ainsi que d’autres petites choses qui, dans l’ensemble, peuvent compromettre la lecture et l’indexation correctes du texte ;

07 # Image d’en-tête

Après avoir terminé la préparation du texte, il est temps de choisir l’image principale, c’est-à-dire celle qui sera proposée comme couverture de l’article. Détaillé, joli, en couleur ou non : quelle typologie peut être la meilleure ? Celui qui donne une idée du contenu ! Qu’elle soit du répertoire ou faite maison, la couverture d’un article est comme celle d’un livre, importante et en même temps captivante.

Avec le sujet, je choisis un nom de fichier approprié (en évitant d’avoir des images avec des noms numériques, etc.), composé d’un ou deux mots séparés par un trait d’union et d’un texte alternatif à l’image;

Vous cherchez à améliorer votre présence digitale via la publication de contenu de qualité, vous pouvez contacter l’agence digitale suisse edana.ch.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.