La fouta : un élément essentiel de la robe kabyle

La fouta un élément essentiel de la robe kabyle

La robe kabyle traditionnelle est composée de plusieurs éléments qui lui donnent son charme unique. Parmi ces composants essentiels de la robe kabyle, on trouve la fouta : une pièce d’étoffe nouée autour de la taille qui vient se superposer à la robe elle-même.

La fouta entre hier et aujourd’hui

Si j’ai envie de vous parler aujourd’hui de la fouta, c’est qu’elle représente pour moi l’essence de la robe kabyle. Aux origines de la robe kabyle, la fouta était un élément incontournable, généralement fabriqué en laine. Portée autour de la taille, elle descendait jusqu’aux pieds. Avec le temps la fouta a évoluée et différentes étoffes furent utilisées pour sa conception. La soie fut notamment utilisée par celles qui avaient les moyens de se l’offrir.

Ce qui caractérise la fouta, c’est la richesse de ses couleurs. Les couleurs vives telles que l’orange, le rose, le bleu ciel, le vert sont souvent privilégiées, mais tout est possible en fonction de vos goûts. Pour ce qui est des motifs, la fouta est traditionnellement ornée de rayures, mais là encore, rien n’interdit la fantaisie. Ce qui fait l’intérêt de la fouta, c’est qu’il est possible de l’assortir avec les ornements que vous portez. Imaginez tout simplement cette pièce de tissu dont les teintes répondent aux couleurs de vos bijoux !

Aujourd’hui, avec les robes kabyles modernes, la fouta est devenue optionnelle, mais elle reste encore très présente. Si vous souhaitez faire l’acquisition d’une robe kabyle, je vous recommande vivement de choisir un modèle avec fouta, car elle peut rehausser la beauté de votre robe de façon parfois spectaculaire. La fouta constitue, de plus, un rappel aux origines traditionnelles de la robe kabyle. Mon petit conseil perso : vous pouvez choisir de porter un foulard assorti à votre fouta. Le comble de l’élégance !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.